Bandes riveraines

La bande riveraine joue un rôle de gardien contre les polluants, tel que le phosphore, en les filtrant par les racines des plantes. Ces racines stabilisent la rive et freinent l'érosion. L'ombre produite par les plantes rafraîchi l'eau et favorise la qualité de vie des espèces aquatiques, tel les poissons.

Au Canton de Stanstead, la bande riveraine d'un lac, d'un cours d'eau et d'un milieu humide est de 15 mètres à partir de la ligne des hautes eaux (voir le règlement 284-2006). La ligne des hautes eaux est le niveau maximal atteint par un cours d'eau en période de crues ou selon les fluctuations naturelles. En résumé aucuns travaux, aucuns équipements, aucun ouvrage, aucune construction, aucun épandage d'engrais naturel, chimique ou de ferme n'est permis dans cette bande riveraine de 15 mètres. Il est permis d'aménager une ou deux voies d'accès, de biais avec la rive, d'un maximum de 5 mètres de largeur pour les bandes riveraines avec une pente de moins de 30 degrés et de 1,2 mètre de largeur pour les bandes riveraines avec une pente de plus de 30 degrés. Ces voies d'accès ne peuvent être recouvertes de béton ou d'asphalte.

Votre municipalité invite tous les propriétaires à renaturaliser ses bandes riveraines avec moins de 30 degré de pente sur une profondeur de 5 mètres en 2010 et de 7,5 mètres pour les bandes riveraines avec plus de 30 degré de pente, puisque la tonte de gazon est interdite sur ces profondeurs.

La plantation des arbustes recommandés est permise sans autorisation de la municipalité, conditionnellement à ce que ces travaux soient effectués selon les techniques reconnues par le guide Rappel ou celui du Ministère du Développement Durable de l'Environnement et des Parcs, sans l'utilisation d'équipement mécaniques.

Les propriétaires de bétail doivent contrôler l'accès du bétail aux ruisseaux. L'installation de clôture et l'aménagement de traverses et d'aires d'abreuvements  est recommandé. L'érosion des bandes riveraines piétinées par le bétail augmente les apports de sédiments et de nutriments aux ruisseaux. Une fois que l'accès du bétail aux ruisseaux est contrôlé, il est recommandé de revégétaliser les rives des cours d'eau.